Partager

La première édition du Salon du cinéma au féminin a été lancé avec succès le mardi 26 octobre dernier, au sein de l’office national du Cinéma de Côte d’Ivoire. La promotrice de l’évènement Rita Ambeu a pendant quelques minutes dévoilé les grands axes de ce rendez-vous cinématographique. Premier salon de valorisation de l’expertise des femmes dans le processus de création de films en Afrique et en côte d’Ivoire, Le salon du cinéma au féminin se veut être un vecteur d’intégration et d’insertion des jeunes étudiantes en fin de formation dans le cercle des professionnels du cinéma.

Pendant 03 jours , les participants auront droit a un panel avec pour thème ” Le positionnement des femmes dans le cinéma et la dynamique en évolution sera animé par les réalisatrices Alexandra Amon, Samatha Biffot, Nameita Toure et Adja Soro. Il y’aura également Le concours de Pitch dont le meilleur projet bénéficiera de formation et d’une co-production, un meet up avec les actrices des coups de la vie et un cocktail de remerciements au partenaire seront au cœur des activités.

Présent à ce cocktail de presse , Franck Vlehi, acteur, réalisateur et producteur a également salué l’initiative tout en encourageant les femmes à s’intéresser aux métiers techniques “à compétence égale , je prends une femme, mais il y’en a pas malheureusement, car nos sœurs refusent de se faire former, elle refusent d’être derrière la camera, elles veulent juste se faire belle et avoir des rôles séduisants

Selon Rita Ambeu, promotrice du salon, et responsable de la structure Golden Arrows Productios , l’objectif à long terme de cet évènement est de créer un fond de financement dénommé fond de cinéma au féminin, qui permettra de produire les projets de courts métrages.

Rita Ambeu originaire de la Côte d’Ivoire a suivi plusieurs formations dans le domaine de la production audiovisuel en Afrique du Sud. Elles a à son actif un long métrage “Destin Troublé qui a participé au Fespaco 2017 et a glané des prix au Festicab 2017 et QUIFILMA 2016.

Maryse AHUE

Répondre