Partager
Le tout dernier single AHOCO de Safarel Obiang  ne fait pas l’unanimité en Côte d’Ivoire. Imane DICOH a lancé cette pétition adressée à Ministère de la famille de la femme et de l’enfance, procureur général de la république il y’a quelques jours. Ce dernier comme bon nombres de mélomanes ivoiriens souhaitent la censure de ce titre qui selon eux pervertie la jeunesse et fait l’apologie de la masturbation.
Je demande à toutes et à tous de signer cette pétition c’est un devoir citoyen, pour ne pas que nos enfants soient otage d’une société de perversion, et de déchéance total. Nous devons protéger nos enfants. Nous interpellons le procureur général de la république face à cette situation qui constitue un trouble à l’ordre public, une atteinte à la pudeur.” affirmait-il
Publiée le 20 Septembre dernier sur le site change.org, la pétition de Imane  affiche déjà plus de 130  signatures sur 200. Son objectif est donc  presque atteint, mais il espère obtenir davantage de signataires. 
Pour Safarel Obiang, ce concept vise à valoriser l’instrument  folklorique dénommé AHOCO en pays Akan, bien qu”il s’égosille à trouver des justifications, les Internautes restent formels sur réprobation de ce titre.
Cèdera t-il à la pression? les autorités compétentes avisées prendront t-elles des mesures diligentes? la question reste posée…

 

Maryse AHUE

 

Répondre