Acceuil MUSIQUE Musique : L’artiste chanteur franco-Turque Uğur Çoban à la conquête du public...

Musique : L’artiste chanteur franco-Turque Uğur Çoban à la conquête du public Ivoirien

166
0
Partager

Dans le but d’aborder un autre pan de sa carrière musicale, l’artiste chanteur Franco-Turque Uğur Çoban a décidé de se lancer à la conquête de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire en particulier afin de promouvoir son genre musical dénommé le Kurdish Mashup. Pour arriver également à asseoir ce concept, il va opter pour des collaborations avec des artistes ivoiriens de  renom à savoir Serge Beynaud et Romeomania.

Seulement, Çoban Uğur ne craint pas de s’établir en Côte d’Ivoire comme le premier artiste Franco-turque. Puisqu’il s’est beaucoup forgé auprès de son père et a aussi beaucoup appris avec des professeurs de musique dans des écoles de musique et de chant. Son parcours force l’admiration qui a débuté depuis l’âge de 6 ans où son papa lui a appris les rudiments des instruments traditionnels turcs et kurdes.

Au fur et à mesure, il prend de l’assurance et à l’âge de 13 ans, le chanteur commence à faire véritablement des prestations dans des restaurants musicaux traditionnels turcs et kurdes ainsi que dans des mariages. Il ne s’arrête pas en si bon chemin. Soucieux de mieux se perfectionner, le chanteur retourne à l’école de musique en 2013 où il sort avec un diplôme d’interprétation musicale en poche.

Aguerri à présent grâce à son timbre de voix légèrement cassé et atypique, Uğur se lance maintenant dans de grandes scènes dans la même année et ce jusqu’en 2014 avec de grands musiciens de renommés tels que Kivircik Ali, Arzu, Yavuz Bingöl, Özlem Özdil, Onur Akin, Mustafa Özarslan, Oğuz Aksaç et bien d’autres encore.

Deux années plus tard, il décide de monter son propre groupe de musique baptisé ‘’Yeksan’’ qui signifie en turc humble, modeste. Rapidement, il enchaîne sa traversée avec cette formation.

Et puis, en 2018, un premier clip est tourné en Corse avec son groupe. Un an après, un autre clip suit cette fois-ci avec sa petite sœur dans le registre de son concept Kurdish Mashup. Tout de suite, le clip atteint un record sur Youtube avec 8 millions de vues et se classe parmi les Kurdish Mashup les plus visionnés sur les plateformes digitales. Un morceau qui témoigne d’une fierté bienveillante et heureuse, qui ne se déploie jamais aussi bien que dans les sonorités. Un troisième clip sur un Kurdish Mashup est tourné en 2020.

Né à Paris, Uğur Çoban fait partie d’une famille composée d’une grande sœur Yelda et d’une petite sœur Yeliz. Ses parents vécurent pendant quelques mois après sa naissance dans un petit appartement parisien dans le 10ème puis ils déménagèrent à Sarcelles dans le Val d’Oise. Les ivoiriens attendent patiemment cet artiste  sur les bords de la lagune Ebrié.

Répondre