Partager

C’est la nouvelle affaire qui défraie la chronique depuis hier sur les réseaux sociaux. Victime d’humiliation avec son staff par la PAF ( Police Air et Frontière) du Gabon, la célèbre artiste gabonaise Créol est montée au créneau pour exprimer son ras-le-bol.

La police de l’immigration gabonaise a encore fait parler d’elle. Après l’épisode avec l’animatrice ivoirienne Yann Bahou, c’est au tour de leur compatriote de subir cette bavure policière pour des raisons non connues.

Peinée par cette situation, l’artiste a vivement critiqué le comportement du service d’immigration de son pays.

“Je ne sais pas ce qui se passe (…) Avec mon équipe on revient de Franceville et on nous arrête à la PAF ( Police Air et Frontière ) tout le monde à les papiers, on est tous gabonais au service d’immigration. On nous arrête pourquoi ? Je me suis évanouie, je me réveille à l’hôpital de la centrale. Dès que je sors, il y a un monsieur qui me film (…) C’est comment avec le pays, je vous ai fait quoi ? je suis gabonaise 100%”.

A déploré l’artiste.

Cette affaire a suscité de nombreuses réactions sur la toile. Les internautes n’ont pas manqué de se prononcer.

“Goute un peu l’injustice et l’abus d’autorité de ton pays. Tu te souviens de ce que tu racontais au sujet l’animatrice ivoirienne séquestrée et malmenée dans ton pays. Ça n’arrive pas qu’aux autres.

Créol c’est la loi du karma, Dieu n’est pas Gaou.”

Peut-on lire parmi les commentaires.

Hervé Akoi

 

Répondre