Partager

Experte dans le domaine du marché boursier, Lady Alice a tenu à partager son expérience et son parcours époustouflant dans une interview accordée à Iris Médias.

Iris Médias : Qui est concrètement Lady Alice ?

Je suis Lady Alice Tiny, J’ai 33 ans, Mariée mère de 2 enfants, titulaire d’une Licence en Lettres Modernes d’un Master en Marketing & Pub, d’un MBA en Financial Management et d’une Expertise en finance des Marchés.

Je suis passionnée de cuisine, mode et voyages. J’aime bricoler et je touche à presque tout. J’ai 4 Business : Blooming Trading Limited (Financial Market), Lady Alice Consulting (Consultancy, Marketing), L. A Boutique (Mode accessoires),Mrs Pancake (Restaurant).

Iris Médias : C’est quoi le trading selon vous ?

Pour moi, c’est une activité qui consiste à vendre et acheter des produits financiers sur les marchés financiers. Ces achats et ventes se font sur la base d’analyses dites financières (fondamentales, techniques) vu qu’il s’agit bien de produits financiers.

En un mot, c’est une activité qui consiste à acheter des produits financiers parce qu’on estime que leurs prix vont grimper et à les vendre parce qu’on pense que leurs prix vont chuter. Cela dit, faudrait être un bon marketeur et un bon financier.

Iris Médias : Qu’est qui vous a réellement poussé à devenir trader ?

J’ai toujours été entrepreneur dans le sang et très tôt j’ai commencé la vente de produits quel qu’en soit la nature, je prenais de grands risques et je me faisais régulièrement du revenu.

Cette propension à acheter et vendre des produits et à prendre des risques m’a conduit à m’intéresser aux produits à effet de levier qui sont des produits à haut risque.

En effet, lors d’un cours de finance international où l’on parlait justement de finance de marché, je fus prise de passion pour cette activité qui offrait beaucoup d’avantages : Qualité des produits à échanger et leur facilité d’accès, facilité avec laquelle les produits pouvaient être échangés (liquidité du marché), interconnexion les unes aux autres de toutes les places financières, fonctionnement en permanence 24h/24 du marché.

C’était le paradis sur terre. Que pouvons-nous espérer de plus d’un marché ! Je me suis rendu compte du meilleur rendement que je pouvais tirer de cette activité. J’ai donc investi sur moi-même à travers la formation et la recherche et cela m’a valu ce positionnement que vous connaissez aujourd’hui.

Iris Médias : Comment se sont passés vos débuts dans le trading ?

Comme dans tout début, cela n’était pas facile. L’excès d’ambition et l’euphorie des débuts me conduisaient souvent à un manque de discipline et en conséquence à des pertes consécutives. C’était vraiment les débuts et c’était la formation.

J’ai malgré tout fini mon cycle en finance de marché en Tunisie avec brio, j’étais devenu rodée et possédais toutes les qualités d’un bon trader. J’étais prête à affronter le marché plus sérieusement, à 100%.

J’avais de lourds projets à réaliser dans le cadre de cette activité malheureusement comme le début de la majorité de tous traders, je n’avais pas de capital pour me lancer effectivement. En manque de financement, je me mets à la rencontre d’investisseurs mais sans succès, je décide alors de rentrer en CI ou je fais 3 mois.

Le 05 Avril 2017, je reçois un message d’un grand groupe d’investisseur que j’avais sollicité auparavant : ” Hi Alice, where are you? Can we meet tomorrow by 5.pm at my office for your project? We are interested! And we want to follow you in this new adventure! ” J’ai sauté de mon lit, j’ai appelé un ami pour me prêter 50,000 FCFA, cette nuit même je retournais illico à Accra.

Je fus reçu à mon RDV, et là à l’instant $200,000 furent virés sur mon compte, un bureau tout neuf à ma disposition, une voiture PRADO V8 accordée pour mes déplacements et voilà le début de mon aventure en tant que trader professionnelle.

Iris Médias : Est-il difficile de devenir trader pour les femmes ?

Il y a énormément de préjugés sur les femmes traders. La plupart des questions qui reviennent sont : Une femme trader a-t-elle des chances de gagner sur les marchés ? Une femme trader va-t-elle sacrifier sa vie personnelle pour réussir sa carrière ? Une femme trader sera-t-elle victime de discrimination ?

Christine Lagarde et aussi plusieurs économistes en vue pensent que les femmes savent mieux gérer leurs émotions que les hommes et dès lors elles seront meilleures en trading. Ils se sont tous basés sur une étude loufoque réalisée par une université britannique. Dans les faits, la recherche réalisée pour zone bourse prouve que les femmes, autant que les hommes, commettent les mêmes erreurs et c’est tout à fait logique. Exceller en trading requiert un certain entraînement et une maîtrise des marchés.

À la question de savoir si la femme trader va sacrifier sa vie personnelle pour réussir sa carrière, je répondrai que tout dépend de la manière dont vous allez pratiquer le trading. Si vous exercez dans une banque, il y a fort à parier que les journées seront très chargées.

Par contre, si vous travaillez pour votre compte rien ne vous empêche d’organiser votre emploi du temps comme vous le souhaitez. Personnellement, je considère que c’est un métier extrêmement flexible puisqu’il est tout à fait possible de ne consacrer que trois heures par jour aux marchés. Bien évidemment, je ne parle pas ici de la période d’apprentissage qui va vous demander beaucoup plus de travail.

Iris Médias : Est-ce difficile d’articuler vie de femme, vie de famille et de trading ? Comment vous vous organisez ? Quel est votre secret pour tout mener de front ?

« Work-life balance » est un concept très important pour moi car il permet, quand il est bien géré, d’être heureux ; ce qui est la quintessence de la vie pour moi. J’ai appris à équilibrer la balance avec l’aide du tout puissant.

Selon moi, tout est une question de discipline et d’évaluation régulière des différents aspects de notre vie. Ses aspects sont, la vie amoureuse, la vie familiale, la vie professionnelle, la vie spirituelle, la vie sociale etc…

Chaque aspect est pondéré par ordre de priorité et pourquoi pas, noté sur 10 dans un intervalle de temps régulier. La discipline consistera à ne pas mélanger les aspects et à faire la part des choses.

L’évaluation quant à elle, va consister en un examen de conscience, à l’effet d’attribuer une note sur 10 à chaque aspect, le but étant d’améliorer la qualité des aspects de notre vie dont la note est mauvaise. Je m’efforce au quotidien et souvent malgré moi, à faire preuve de discipline. Mon secret, c’est le saint esprit.

Iris Médias : Quel est votre pire souvenir dans le trading ?

J’ai été victime du crash de Mars 2020 à cause du Covid19. J’ai perdu plus de 70% de mes investissements. J’en ai été hospitalisée. Ça m’a pris assez de temps pour me retrouver.

Iris Médias : Quels conseils pouvez-vous donner aux africains plus particulièrement aux femmes concernant le trading ?

Je vais me concentrer sur les femmes. L’époque où le trading était une prérogative réservée exclusivement à des businessmen en costume 3 pièces est désormais révolue.

Aujourd’hui, les barrières se sont effondrées et le trading est ouvert à tous, même si le Forex est toujours dominé par une culture très masculine. Les femmes ont une mentalité différente vis-à-vis de l’argent, elles préfèrent rechercher une source de revenu stable et prévisible et planifier sur le long terme, mais la diversité des stratégies de trading offre également des options appropriées.

Il semble que le trading des femmes africaines est à reconsidérer pour l’avenir. Toutefois il est possible d’accélérer ce processus. Eh bien, perdez l’idée reçue qui dit que “c’est pour les hommes en costume”. Les vieux stéréotypes ont la vie dure, mais le vent du changement souffle sur le marché, ce qui a permis de voir augmenter la présence féminine au cours de ces dernières années.

En outre, pour que cette tendance se concrétise, les femmes doivent également apprendre quelques notions sur le trading Forex.

Mères qui travaillent, étudiantes, femmes issues de régions avec un fort taux d’emploi ou non ou toute fille disposée à être financièrement indépendante. Il s’agit d’une liste incomplète de types de femmes qui pourraient bénéficier de l’idée de gagner de l’argent à la maison et ainsi d’avoir des horaires de travail flexibles. Sortez des sentiers battus, prenez des risques, Il n’y a aucun défi que les femmes ne peuvent pas relever. Alors lancez-vous !

Iris Médias : Quels sont les distinctions que vous aviez reçu durant votre parcours de trader ?

C’est moi qui crée les distinctions avec African Traders Awards. Mon objectif principal a toujours été de rehausser et promouvoir le niveau du trading en Afrique et de lui donner un nouveau un nouveau visage.

Pour moi la meilleure distinction c’est de distinguer les autres et de les mettre à la lumière du Monde. Et ça me va ainsi.

Iris Médias : Parlez nous en quelques mots de votre structure de trading ?

Blooming Trading représente un groupe d’experts du trading en ligne avec de nombreuses années d’expérience dans les domaines du trading forex, indices et métaux.

Iris Médias : Quel est votre mot de fin ?

J’aimerais bien dire à mes camarades de lutte dans la promotion du trading en Afrique et à tous les traders en général : soyez passionné, soyez motivé, menez des actions concrètes, vous y arriverez certainement.

Propos recueillis par Hervé Akoi

 

 

Répondre