Acceuil Non classé La Kolber Prod organise la célébration des femmes à Yakassé-Attobrou

La Kolber Prod organise la célébration des femmes à Yakassé-Attobrou

150
0
Partager

 

La fête des mères a eu une tonalité particulière à Yakassé-Attobrou, localité située à environ 100 km d’Abidjan, dans la région de La Mé.
La Kolber Prod, dirigée par un fils de Yakassé-Attobrou, Amaman Oscar Clovis dit General Kolber, a organisé, les 27 et 28 mai 2022, un festival dédié aux femmes en milieu rural, baptisé « Asha Festival ».
Durant deux jours, les femmes de Yakassé-Attobrou mais aussi celles d’Assié Orié, ont été magnifiées et comblées de présents.

 

La Kolber Prod a concocté un programme sur mesure composé de diverses activités. Ainsi, le vendredi 27 mai, une conférence sur le cancer du sein et celui du col de l’utérus a été donnée par un spécialiste. Dans la foulée, plus de 200 femmes ont été dépistées à l’hôpital de la ville.
La Kolber Prod, soucieuse de l’autonomisation des femmes en milieu rural, a décidé de soutenir certaines d’entre elles en les accompagnant par les financements des activités génératrices de revenus viables.

Un jury s’est donc penché sur 54 candidatures de projets de femmes. Cinq projets ont été choisis et sont financés par la Kolber Prod à hauteur de 1.500.000 FCFA. La première a bénéficié d’un soutien de 500.000 FCFA et les quatre autres ont reçu 250.000 FCFA chacune.
Le lendemain, samedi 28 mai, General Kolber, commissaire général du Festival, et son équipe, se sont rendus à la maternité de Yakassé-Attobrou où des cadeaux ont été remis aux nouvelles mamans.

Le geste a été fort apprécié par les bénéficiaires, mais également, par le personnel médical.
A cet ensemble d’activités, s’est ajoutée une partie sportive : les jeunes femmes ont livré, samedi, un match de football.
Côté ambiance, la Kolber Prod n’a pas fait dans la demi-mesure. Des artistes de renom ont été tenus le public en haleine : Nestor David, Rocky Gold, Shaoleen, Remy Adan, Willy Dumbo, Atsé Hilarion, Roma Chambala, Kevin Chambala, Erick Seremonté… La place Laurent Gbagbo, où était installé le village du festival, était en fête. La mobilisation était totale. Ce sont 6.000 personnes qui étaient présentes, par jour, place Laurent Gbagbo, soit environ 12.000 personnes sur les deux jours. Les maquis et autres restaurants ne désemplissaient pas. Le spectacle, lui, a été à la dimension de l’idée que se font les organisateurs de la femme : un être précieux, qui mérite d’être valorisé.

« Dans cinq ans, Asha Festival va compter parmi les quatre meilleurs festivals de Côte d’Ivoire », s’est projeté General Kolber. Le nom « Asha » attribué au festival est celui de la grand-mère du commissaire général. Elle a marqué positivement son enfance. Mémé Asha a soufflé sa 109e bougie, le 29 mai 2022. « A travers Asha Festival, la Kolber Prod ne célèbre pas uniquement une grand-maman qui se distingue par sa rare longévité. Elle célèbre aussi et surtout, le symbole de la femme en milieu rural, pleine d’affection et résiliente », a soutenu le commissaire général.

« Asha Festival » a été, unanimement, apprécié par les autorités, présentes en grand nombre, aux cérémonies d’ouverture et de clôture. « En plus de célébrer nos mères, Asha Festival a animé la cité du taro pendant deux jours », s’est réjoui Daniel N’cho Atsé, 1er adjoint au député-maire François Yapo Adepo. Simplice Gueu Zro, préfet du département de Yakassé-Attobrou, a, lui aussi, jugé avec satisfaction l’évènement : « Asha Festival a permis de célébrer et valoriser nos mamans du milieu rural. Ce qui nous donne l’occasion d’apporter un regard plus protecteur envers elles ».
« Asha Festival » s’est, par ailleurs, révélé comme un instrument au service du tourisme dans la région. L’évènement a permis à de nombreux visiteurs de découvrir la localité de Yakassé-Attobrou et ses atouts.
Rendez-vous est pris pour 2023 ! La Kolber Prod voit cette édition « encore plus grande

 

Répondre