Acceuil Non classé Joelle C, 9ans dejà

Joelle C, 9ans dejà

833
0
Partager

Le 14 février 2008, jour de Saint-Valentin, l’artiste musicienne Joëlle C décédait subitement, alors tous se préparait à fêter l’amour. 9 ans après son souvenir reste toujours vivace dans l’esprit des mélomanes ivoiriens.

Comme chaque 14 février depuis 9 ans, les Ivoiriens ne célèbrent pas que la Saint-valentin, il se remémore aussi, le souvenir de l’artiste ivoirienne Joëlle C. Le 22 septembre 2007, Joëlle C offrait à ses fans, un concert à l’occasion du succès de son dernier album « kita » , dans la salle Anoumanbo du Palais de la Culture, plaine à craquer. Un concert mémorable et inoubliable, car selon les dires de ses fans et de ses pairs artistes, cet album était son meilleur cru, comme un adieu.

Joëlle C de son vrai nom Séka Yaba Joëlle est issue de la grande famille Séka, une famille d’artistes célèbres de la musique ivoirienne précisément celle du terroir Akyé notamment Marcellin Okoi et Okoi Séka Athanase.

Malgré la réticence de ses parents, elle a débuté sa carrière comme choriste à l’Orchestre «Acikongo» qu’elle intègre en 1984. L’année suivante, elle rejoint le célèbre orchestre «TP Audiorama» considéré en Côte d’Ivoire et en pays Akyé comme l’un des meilleurs, puis ce sera l’orchestre du gatl (l’armée de l’air ivoirienne) au début des années 90.

En 1996, elle décide de se lancer en solo, elle sort alors 1996, son premier album baptisé «Ayela», le succès n’est pas au rendez-vous, mais elle ne se décourage pas. En 1998, elle sort «Jala», qui est mieux accueilli, puis enchaîne en 2000 avec «Yéka»(héritage), qui lui permet de se faire remarquer définitivement par les mélomanes ivoiriens.

Néanmoins ce n’est qu’à la sortie de son 4e album : Prends-moi C’ l’amour”, qu’elle rencontre enfin le succès escompté en 2002 Le Top d’or de la meilleure artiste ivoirienne, dans la catégorie variété, pour l’année 2003. Elle remporte même le Top d’or de la meilleure artiste ivoirienne, dans la catégorie variété, pour l’année 2003.

Enfin en 2007 son dernier opus baptisé «Kita».album de variétés qui comporte 10 titres (Samba II, Seigneur, Elékèké, Amigo, Comme Dieu et Attié Mix, la consacre définitivement au panthéon des valeurs sûre de la musique Ivoirienne

Un article de Koaci.com

Répondre