Partager
On le sait tous, l’actualité de Yabongo Lova est axée sur son deuxième concert prévu se tenir le 22 décembre 2018 au palais de la culture de Treichville. Toujours en phase promotionnelle, l’artiste a bien voulu nous accorder une belle entrevue. Sans plus tarder, nous vous invitons à découvrir ensemble nos échanges. 

Iris MediasQui est Yabongo Lova à l’état civil?
Yabongo Lova : Bonjour à tous, je suis Franck Bially à l’état civil, artiste chanteur Zouglouman, marié et père de deux enfants.
1- Quel est votre état d’esprit présentement avec toute la pression du concert?
Yabongo Lova : Tout va bien par la grâce de Dieu, nous remercions Dieu pour cela, nous sommes au four et au moulin pour que tout se passe comme prévu.
Iris Medias : Quel est le thème du concert? et pourquoi ce choix?
Yabongo Lova : Le thème du concert est “La génération consciente”,Parce que tout simplement nous voulons  amener les jeunes à une prise de conscience, il faut que les jeunes prennent des initiatives pour améliorer leur condition de vie.
Iris Medias : D’où est parti l’appellation “Capitaine de la nouvelle génération ? 
Yabongo Lova : je me fais appeler comme ça parce que  je veux être le porte flambeau de cette génération, je suis également le premier artiste de ce groupe à avoir le fameux disque d’or, le premier à avoir donné un concert au palais de la culture, et à côté de cela on  essaie d’être plus organisé pour que notre system soit bien vue parce que  cette génération contient des artistes très talentueux, mais je veux être au devant, pour montrer à tous qu’avec Yabongo, on peut aller de l’avant et faire imposer
Iris Medias : A quoi doit on s’attendre dans ce concert?  seriez-vous accompagné par d’autres artistes? quel sera la nouveauté?
Yabongo Lova : ça sera de la magie, car ceux qui nous voient en live,savent qu’on ne vient pas pour rigoler, ce concert est le 2è de notre carrière, avec le 2è album qu’on a, mon équipe et mois, nous bossons d’arrache pied pour offrir au public un spectacle jamais vu, on aura des inédits, mais on souhaite également bénéficié du soutien de tous, car le zouglou c’est la solidarité, et beaucoup ont confirmé qu’il seront la, on attend de voir.
Iris Medias :  quel est le bilan que vous faites de 2005 à aujourd’hui?
Yabongo lova : je dirai que  le bilan est positif, car depuis le premier album sorti en 2012,   tout est allé aussi vite, entre voyage, concert et distinction, sans oublié le memorable spectacle au DOCK Eiffel de Paris, ou j’ai joué devant 2500 personnes, on peut dire que le bilan est vraiment positif.
Iris Medias : C’est le concert du disque d’or, est-ce qu’il sera présenté au public ce 22 décembre?
Yabongo Lova : Oui c’est pour cela qu’on fait la fête, le disque d’or sera présenté aux ivoiriens à tous ceux qui nous ont soutenu depuis le début. Cette histoire de disque d’or a fait couler beaucoup d’encre, mais c’est normal parce que ce système n’existait pas en Côte d’Ivoire.Dieu merci je suis le premier artiste  avoir cette distinction, ce sera donc une façon pour moi de dire merci à mes fans
Iris Medias  : Sur les affiches on te voit en père Noel, est-ce à dire que c’est aussi le cadeau de Noel à tes fans?
Yabongo Lova : Ehhh oui,c’est  le zouglou qui offrira un cadeau de Noel aux mélomanes, ce sera Noel avant l’heure, c’est le cadeau de Noel Zouglou,
Iris Medias :  Comment explique tu le succès fou de la nouvelle génération du zouglou? 
Yabongo Lova : nous avons appris auprès de nos devanciers, en même temps qu’on apprenait, nous avons compris que quelque chose manquait à ce zouglou, surtout au niveau de l’occupation scénique, nous avons essayé à notre tour de combler le vide, vous pouvez vous même remarquer aujourd’hui que pendant les prestations des artistes de la nouvelle génération, il y’a une belle vivacité sur la scène. Les doyas sont fiers de nous, notre génération a aussi besoin de travailler, car y’a une autre génération qui vient et elle aussi en fonction de nous saura comment s’orienter.
Iris Medias : Combien de personnes attendez-vous à cet évènement?
Yabongo Lova : nous ne voulons pas qu’il y’ai trop de personnes, nous voulons juste remplir la 4000 place, parceque nous gardons encore l’image du premier concert qui a failli se gâcher à cause d’un débordement. Nous avons pris nos précautions au niveau de la sécurité pour éviter tout désagrément .
Iris Medias : Comment se passe les répétitions?
Yabongo lova : Tout se passe bien, les répétitions ont commencé depuis un bon moment, toute l’équipe est motivée, et je sens que nous allons offrir un très beau spectacle.
Iris Medias : pouvez-vous définir le timing du concert et le nombre de titres qui seront joués ce jour la?
Yabongo Lova : Nous allons jouer beaucoup de titres, pour le timing je ne peux me prononcer car c’est l’inspiration qui déterminera tout.
Iris Medias : Nous avons tous remarqué que la communication n’a pas vite commencé, est ce que vous ne craignez rien à ce niveau?
Yabongo Lova : On avait déjà commencé notre communication sur le terrain, aussi on ne voulait pas entacher les autres spectacles car il y’avait plein d’évènements zouglou prévu, le plus important actuellement c’est d’atteindre nos objectifs, dire aux ivoiriens, que Yabongo Lova a un concert live le 22 décembre. Depuis un moment le message est lancé partout, les spots télés et radio. Nous restons sereins et focus.
Iris Medias : Enfant fétiche de Daloa, qu’est ce qui est prévu au niveau de cette ville pour le concert?
Yabongo Lova : Ils ont commandé leur ticket, ils sont entrain de faire leur convoi, on espère vraiment les voir vraiment au palais de la culture
Iris Medias : Nous sommes au terme de cette entrevue, votre mot de fin?
Yabongo Lova : j’invite tous les ivoiriens, férus de zouglou à se rendre au palais de la culture de Treichville ce 22 décembre pour célébrer l’identité culturelle de la Côte d’Ivoire. Car c’est le zouglou qui gagne.

 

 

Interview retranscrit par Maryse Ahue

Répondre