Partager
Depuis maintenant plusieurs mois l’école ivoirienne est paralysée par une avalanche de grève à n’en point finir indignée et peinée par cette situation, l’athlète ivoirienne Marie-Josée Ta Lou sort de sa réserve et interpelle les autorités
“L’année dernière ma nièce a passé le bac. Elle doit cette année reprendre la terminale, parce qu’une de ses feuilles de composition avait disparu, la réclamation a été faite , mais sans suite (la feuille fut retrouvée un peu plus tard ). Elle se voit reprendre la terminale et risque une année blanche, comme elle nos petits frères et nos petites sœurs … il y va de leur avenir, de l’avenir aussi du pays. Que l’état se penche vraiment sur ce cas délicat”.
Triste réalité !!! Ne dit-on pas que l’avenir d’un peuple est l’équilibre de sa jeunesse ?? Nous espérons que les autorités compétentes prennent leurs entière responsabilité afin que  l’avenir de cette nation soit garantie prendront leur responsabilité.

Corine Kouakou

Répondre