Acceuil PEOPLE People/Affairages : La maison Keyzit porte plainte contre Sidiki Diabaté et son...

People/Affairages : La maison Keyzit porte plainte contre Sidiki Diabaté et son père pour escroquerie

La maison Keyzit porte plainte contre Sidiki Diabaté et son père pour escroquerie

1412
0
Partager

Que se passe t-il en réalité entre le prodige malien Sidiki Diabaté et sa maison de production Keyzit? Mariés depuis le début de l’ascension de l’artiste, il semble bien que tout ne soit plus rose entre les deux parties. En cause, la maison de production qui porte plainte contre ce dernier et son père pour escroquerie, évoquant en sus un problème qui perdure et une ingérence familiale.

C’est à travers un communiqué publié ce 16 juillet sur les réseaux sociaux que la filiale Afrique de Keyzit (le bureau de Bamako précisément) a fait savoir ses intentions de poursuivre la famille Diabaté en justice pour dit-elle, plusieurs faits reprochés à l’artiste lui même mais également à son père.
En qualité de producteur, éditeur et tourneur exclusif, Keyzit estime que Sidiki avec la bénédiction de sa famille ne respecte aucun engagement contractuel visant le bon suivi de son plan de carrière. Face à ce qu’il qualifie d’agissements mafieux, le fondateur de Keyzit réclame une somme de 4 millions d’euros à Sidiki Diabate pour compenser les dommages et préjudices occasionnés, sans quoi il saisira les instances compétentes en la matière pour solutionner le problème.
Dans le même ordre d’idées, il faut rappeler que plusieurs promoteurs de spectacles notamment de Londres et de Bruxelles sont récemment montés au créneau pour dénoncer le manque de professionnalisme de Sidiki Diabate quant au respect de ses engagements. Vrai ou faux, qui de Keyzit ou de Sidiki Diabate aura le dernier mot dans cette affaire, la suite des événements nous le dira. En attendant, nous vous proposons de lire ci-dessous l’intégralité de la plainte formulée par Keyzit contre Sidiki Diabate et sa suite.

A lire aussi : Femua11 / Sidiki Diabaté, un spectacle au dessus de la moyenne

Nous vous reviendrons sûrement sur l’évolution de la situation mais vous pouvez consulter ci-dessous les documents à notre niveau. Keyzit précise que le montant du préjudice s’élève à 2,6 milliards de Francs CFA.

Répondre