Acceuil CINEMA Festival du Cinéma Africain de Khouribga Rentrée en fanfare pour le film...

Festival du Cinéma Africain de Khouribga Rentrée en fanfare pour le film «Frontières»

645
0
Partager
La réalisatrice Apolline Traoré (Au centre) en compagnie des actrices Amélie MBaye et Adizetou Sidi lors de la soirée d’ouverture du Festival. Ph Dr.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la Fondation du Festival du Cinéma Africain de Khouribga organise la 20ème édition du Festival du 09 au 16 septembre 2017 qui coïncide avec le 40ème anniversaire du Festival (1977-2017). Le film «Frontières», qui a déjà raflé le Prix du Public au Festival World Cinéma Amsterdam au Pays Bas, veut également s’imposer au Maroc.C’est pourquoi, la réalisatrice Apolline Traoré a effectué le déplacement au Maroc, en compagnie de deux des actrices, Amélie MBaye et Adizetou Sidi, pour défendre les couleurs du film.

Il y a un mois, la réalisatrice Burkinabè était à Abidjan pour préparer la Grande Première du film, prévue le 29 septembre au palais de la culture de Treichville d’Abidjan. «Il était important pour mon équipe et moi de venir présenter notre projet au autorités ivoirienne.Car, nous ne pouvons pas projeter ce film sans la participation du ministre de l’Intégration, Ally Coulibaly, de la ministre de la Femme, Mariatou Koné et celui du Transport, Amadou Koné. Frontières parle justement des problèmes de la libre circulation des biens et des personnes. Ce sont des problèmes réels d’intégration vécues par nos populations à nos frontières», avait-t-elle laissé entendre lors de son passage récemment dans la capitale économique ivoirienne. Le Jury de cette édition, présidé par l’écrivain et poète marocain Abdellatif Laabi, est constitué de la comédienne sénégalaise Rokhaya Niang, de l’artiste peintre algérienne Zoulikha Bouabdellah, du musicien et compositeur congolais, Ray Lema, du producteur et réalisateur mozambicain, Pedro Pimenta, et du président de «Europa cinémas», Luxembourg, Nico Simon.

 

Répondre